Françoise Blum

Françoise Blum est ingénieure de recherche au CNRS, rattachée au Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (Paris1/CNRS).  Depuis 2016, elle est habilitée à diriger des thèses – son Hdr s’intitulait : Trajectoires militantes et (re)-conversions : à propos de la FEANF.

Françoise Blum travaille sur l’histoire de la décolonisation et des premières années des indépendances africaines. Lors de ses recherches sur les mouvements sociaux en Afrique dans les années 1960, elle a rencontré des syndicats. Elle leur a consacré en particulier deux articles : « Une formation syndicale dans la Guinée de Sékou Touré : l’université ouvrière africaine, 1960-1965 », Revue historique, juillet 2013, n°667, pp.661-691 ; et « Syndicalistes croyants et panafricains : Organisations et Réseaux des années 60 », Vingtième siècle : revue d’histoire, 2013, vol. 3, n°119, pp.99-112.

Françoise Blum a également travaillé sur la Fédération des Etudiants d’Afrique Noire en France (FEANF) et sur les trajectoires ultérieures de ses membres. Elle a organisé plusieurs colloques, dont les derniers (Paris, Dakar, New-York), ont été consacrés aux socialismes africains. Un ouvrage, sous presse, en est issu : Socialismes africains/Socialismes en Afrique.

Ses recherches actuelles portent notamment sur les conseillers de l’Union française et sur la biographie de Gabriel d’Arboussier (avec Ophélie Rillon).

Elle est co-responsable du Maitron Afrique : Dictionnaire des mobilisations et contestations africaines. http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?mot9745

Page personnelle : http://chs.univ-paris1.fr/spip.php?article21

fblum[at]univ-paris1.fr

00-33- (0)6-64-67-66-57

Bibliographie sélective

Ouvrages

(En collab. avec Pierre Guidi et Ophélie Rillon), Etudiants africains en mouvements : contribution à l’histoire des années 68, Paris, Publications de la Sorbonne, 2016.

Révolutions africaines : Congo-Brazzaville, Sénégal, Madagascar, années 60s-70s, Presses universitaires de Rennes, 2014, 202 p.

Contributions à ouvrages collectifs

Les enfants métis de Monseigneur Augouard à Brazzaville (1921-1954) dans Yves Denéchère (Dir.), Enjeux postcoloniaux de l’enfance et de la jeunesse : espace francophone (1945-1980), Bruxelles, Peter Lang, 2019

Marx en Afrique francophone dans : Jean-Numa Ducange et Antony Burlaud (Dir.), Marx une passion française, La Découverte, 2018, pp. 320-330.

1968 : a postcolonial phenomenon ? The « Mays » of France and Africa, dans : The routledge handbook of the global sixties, Londres ; New-York, Rouledge, 2018, pp. 333-343

“Introduction” et “Ce que les Indépendances firent à la FEANF : Etudiants en diasporas face à leurs Etats”, in : Etudiants africains en mouvements : contribution à l’histoire des années 68, Paris, Publications de la Sorbonne, 2016, pp. 17-28 et pp. 265-278

« A propos de Person et du syndicalisme », in : Yves Person, un historien de l’Afrique engagé dans son temps, Karthala, 2015, pp. 425-433

Articles

“Mai” en Afrique, Matériaux pour l’histoire de notre temps, n°127-128, 1er semestre 2018, pp. 67-71

(En collab. avec Ophélie Rillon), Mémoires sensibles, mémoires métisses de la colonisation : les réflexions intimes de Gabriel d’Arboussier, Socio-anthropologie, n°37, 1er semestre 2018, pp. 57-70.

” Transfers of knowledge, multiple identities. The example of students from the FEANF (Fédération des étudiants d’Afrique Noire en France”, African Identities, May 2018. DOI : 10.1080/14725843.2018.1449719

Années 68 postcoloniales : “Mai” de France et d’Afrique, French Historical Studies, 41(2), 2018, pp. 193-218

“Trajectoires militantes et reconversions : à propos de la Fédération des étudiants d’Afrique noire en France (FEANF) et des années 68”, Genèses, n°107, juin 2017, pp. 106-130

“D’une révolte africaine à l’autre : passeurs et transferts”, Monde(s), n°11, mai 2017, pp.36-59

“Aux origines d’un cosmopolitisme contemporain : quand les étudiants africains pensaient avec l’Europe”, De(s)générations, n°23, mai 2015 , pp. 29-35. – (Prévoir avec l’Afrique, agir dans le monde qui vient)

“L’indépendance sera révolutionnaire ou ne sera pas : étudiants africains en France contre l’ordre colonial”, Cahiers d’histoire : revue d’histoire critique, n°126, janvier-mars 2015, pp. 119-138

“Une formation syndicale dans la Guinée de Sékou Touré : l’université ouvrière africaine, 1960-1965”, Revue historique, n°667, juillet 2013, pp.661-691

“Syndicalistes croyants et panafricains : Organisations et Réseaux des années 60”, Vingtième siècle : revue d’histoire, 3/2013, n°119, pp.99-112


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.