Ophélie Rillon

Ophélie Rillon est chargée de recherche au CNRS, membre du laboratoire Les Afriques dans le monde (LAM) à Sciences Po Bordeaux. Elle a soutenu en 2013 une thèse d’histoire à l’Université Paris 1 intitulée Féminités et masculinités à l’épreuve de la contestation. Le genre des luttes sociales et politiques au Mali (1954-1993). Depuis, elle a ouvert un nouveau terrain au Burkina Faso sur les « intimités militantes » pour explorer la manière dont se conjuguent engagements et vie privée. Ses travaux portent sur l’étude du politique et du militantisme appréhendés sous l’angle du corps, des identités sexuées, des trajectoires biographiques et de l’intime.

Elle a coordonné avec Emmanuelle Bouilly deux dossiers de revue sur les rapports de genre dans les luttes en Afrique. L’un intitulé « Femmes africaines et mobilisations collectives (années 1940-1970) » dans Le Mouvement social, 2016, n°255 : https://www.cairn.info/revue-le-mouvement-social-2016-2.htm. Le second intitulé « African women’s struggles in a gender perspective » dans Review of African Political Economy, 2016, vol. 43, n° 149 (avec Hannah Cross). https://www.tandfonline.com/toc/crea20/43/149 Elle a également coordonné avec Françoise Blum et Pierre Guidi l’ouvrage Etudiants africains en mouvements. Contribution à une histoire des années 1968, Paris, Éditions de la Sorbonne, 2017. Pour finir, elle a contribué au Maitron Afrique pour lequel elle a rédigé la biographie de Roger Moussa Tall : http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article207251

Page personnelle : http://lam.sciencespobordeaux.fr/users/ophelie-rillon   Coordonnées : o.rillon[at]sciencespobordeaux.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.