Syndicalisme au quotidien en Afrique

Mis en avant

Le projet « Syndicalisme au quotidien en Afrique » (Syndicaf) réunit des anthropologues, historiens et politistes qui vont étudier le syndicalisme depuis la fin de la période coloniale dans trois pays : le Burkina Faso, le Sénégal et le Soudan.

Objet peu étudié, le syndicalisme constitue pourtant un prisme privilégié par lequel étudier les évolutions des mondes du travail, de la place du salariat dans les sociétés, du rapport entre les travailleurs et l’État/ les employeurs. Laboratoire des réformes économiques libérales et des politiques d’austérité, le continent africain offre des perspectives permettant de « déprovincialiser » l’étude du salariat et des syndicats.
L’originalité de notre approche repose sur notre volonté d’aborder la fabrique du syndicalisme dans sa quotidienneté, par « le bas », sans normativité, à rebours d’une littérature sur le syndicalisme africain souvent dominée par les tropismes ouvriéristes et progressistes.

Trois axes guideront notre recherche : syndicalisme et travail, syndicalisme et politique, syndicalisme et identités. En étudiant par équipe différents secteurs professionnels (éducation, santé, transports, mines), ce projet ambitionne d’être porteur d’un vrai comparatisme et d’une réelle pluridisciplinarité d’approche du syndicalisme africain.

Composition actuelle de l’équipe : Françoise Blum (CHS), Emmanuelle Bouilly (LAM), Sidy Cissokho (CLERSé), Bettina Engels (OSI, Freien Universität Berlin), Ophélie Rillon (LAM), Alexis Roy (coordinateur, IMAF), Guillaume Vadot (IMAF) Elena Vezzadini (co-coordinatrice, IMAF), Sylvie Ayimpam (IMAF)

Durée : 3 ans (février 2019-février 2022)

Séminaire Travail et syndicalisme en Afrique, séance 3, 18/01/2021

Voici le programme de la prochaine séance du séminaire, qui aura lieu le  lundi 18 janvier entre 17h et 20h: 

Pour une histoire globale du syndicalisme en Afrique

Stefano Bellucci (Université de Leiden) : Une histoire du syndicalisme en Afrique. Entre idéologie et gestion.

Maciel Santos (Université de Porto) : Travail et syndicats en Afrique coloniale portugaise : le cul-de-sac angolais.

Le lien Zoom pour le suivre :
https://zoom.univ-paris1.fr/j/98915835416?pwd=K0xkVlptdTBhMWE0bUtTbmFpRXgrQT09

Séminaire Travail et syndicalisme en Afrique, séance 2 (14/12/2020)

Galerie

Voici les enregistrements de la séance du séminaire « Travail et syndicalisme en Afrique », autour du Soudan :

Elena Vezzadini, IMAF, “Syndicalisme, mouvement féminin et forces de gauche au Soudan, 1948-1971″

Abir Nur, EHESS, « Politisation et moralisation du travail bénévole : l’exemple de l’Union générale des femmes soudanaises ».

Continuer la lecture

Guillaume Vadot

Galerie

Guillaume Vadot est chercheur postdoctorant à l’Institut des mondes africains au sein du projet Syndiquaf et docteur en science politique de l’Université Paris 1 (2019). Ses recherches se situent au croisement de la sociologie politique et de la sociologie du travail. Elles interrogent les relations réciproques entre production économique et processus historique de formation de l’État en Afrique. L’essentiel de ses terrains (mis à part une brève expérience au Kenya) se sont jusque-là déroulés dans différentes régions du Cameroun Continuer la lecture

Séminaire « Travail et syndicalisme en Afrique » (2020-2021)

Galerie

Ce séminaire, à la croisée de l’histoire, de l’anthropologie et de la science politique, porte sur la question centrale du travail en Afrique, et sur les mobilisations qui lui sont liées. Historiquement partagé entre la production familiale (agriculture/élevage), l’esclavage et les activités indépendantes (commerce, artisanat), le travail a été marqué par l’essor progressif du salariat depuis le début du XXe siècle, constituant une évolution majeure. Continuer la lecture